Cinécolo

« Demain, tous crétins ? »

Un documentaire saisissant sur l’effet des perturbateurs endocriniens sur le développement humain… et la façon de s’en protéger.

« Nous devenons de plus en plus stupides. »

Depuis les années 1990, le quotient intellectuel moyen aurait baissé de 2 points par décennie, et ce dans toute l’Europe : Écosse, Finlande, France… Mais ce n’est pas tout : entre 1990 et 2001, le nombre d’enfants autistes aurait augmenté de 600 % aux États-Unis. Y aurait-il un lien entre en le nombre d’enfants ayant des troubles du comportement (hyperactivité, déficit de l’attention) et la baisse du Q.I ?

C’est la question que se sont posés les réalisateurs Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman dans leur documentaire Demain, tous crétins ? diffusé sur Arte et désormais disponible en VOD ou DVD.

En cause ? Une carence en iode généralisée de la population et notre environnement qui recèle des dangers insoupçonnés : les perturbateurs endocriniens.

Perturbateurs endocriniens : késako ?

Sous cette appellation un peu barbare se cache une multitude de molécules présentes dans notre environnement immédiat et susceptibles d’agir sur le fonctionnement de nos propres hormones, provoquant potentiellement des pathologies à plus ou moins long terme ainsi que des malformations lors de la gestation.

À la manière de véritables enquêteurs, les deux réalisateurs nous soumettent une liste de suspects potentiels de molécules présentes dans notre vie quotidienne et dont certaines ont fait des ravages sur la santé. Attention, ça pique les yeux : polychlorobiphényles (plus connu sous son petit nom, le PCB), perfluorés… Certains perturbateurs sont plus célèbres car récemment rentrés dans le débat public : le parabène ou le bisphénol A.

Où l’on apprend également avec effroi que dès les années 1970 aux États-Unis, pour prévenir les incendies, on utilisait des additifs appelés « retardateurs de flamme » dans les télévisions, matelas, canapés et même… pyjamas des enfants et produits de puériculture ! (Oui, oui). Conséquence : presque tous les Américains testés lors d’études présentent des traces de contamination par retardateurs de flamme. Agent mutagène avéré, il provoquerait malformations, stérilité ou encore autisme.

N’en jetez plus !
Ça y est, vous êtes déjà en train de vous dire qu’entre Tchernobyl et votre appartement, il n’y a qu’un pas ? C’est sans compter les pesticides, qui touchent aussi bien les milieux agricoles qu’urbains, à travers les sprays anti-cafards, etc. Il est donc nécessaire, selon Lestrade et Gilman, de protéger au mieux les enfants et les femmes enceintes.
Mais pas de panique ! Il existe des solutions.

Se protéger contre les perturbateurs endocriniens : c’est possible

Face à la proactivité des lobbies dans l’Union Européenne à imposer l’utilisation de substances néfastes, la meilleure protection reste aujourd’hui la recherche scientifique indépendante et la conscience citoyenne.

Voici quelques conseils donnés dans le documentaire pour les futures mamans :

  • Consommer de l’iode durant la période de grossesse (compléments alimentaires).
  • Supprimer le plastique dans sa cuisine (boîtes, films, sachets), particulièrement lorsque les aliments sont chauffés. Préférer les contenants en verre, inox, etc.
  • Manger bio et local : bien laver les aliments et éviter le soja.
  • Réduire l’utilisation de cosmétiques comme le rouge à lèvres, le fond de teint.
  • Éviter l’utilisation de produits ménagers et les sprays d’ambiance : aérez plutôt que parfumez !

Plus de conseils sur :
→ Le site très bien fait dédié au documentaire.
→ Le site de l’association Santé Environnement France, une mine d’informations.


demain_cretins♦ Herbes curieuses
Demain, tous crétins ?
Sylvie Gilman, Thierry de Lestrade
Yuzu productions / Arte / CNRS Images, 2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s